De la vigne au vin

Après une conduite en production biologique, les vendanges s’effectuent à la main, en cagettes et à l’optimum de la maturité. Débute alors le travail du vin, qui sera différent selon les spécificités des parcelles et l’impact des conditions climatiques. Nous adaptons ainsi la durée de cuvaison, la température de vinification, les remontages, les délestages et les pigeages...

Dans tous les cas, le souci principal sera de préserver le plus fidèlement possible les différentes expressions du Cabernet Franc dans chacun de ses Terroirs. L’élevage viendra lui aussi affiner ces choix, mais la dégustation, moment de vérité, reste la maîtresse des interventions et c’est elle qui déterminera également la date de mise en bouteille.
Le Chinon Pierre Sourdais a construit sa notoriété sur le Cabernet Franc, cépage rouge dit “Breton”, aux côtés duquel nous produisons un rosé sec de type tendre.

L'agriculture biologique, une continuité évidente

Depuis la création de notre Domaine voici 31 ans, nous avons toujours privilégié le travail du sol ainsi que des vendanges manuelles. Les herbicides sont proscrits sur la Propriété depuis 8 ans déjà.Il ne nous restait plus que les maladies à maîtriser totalement de façon propre. C’est donc naturellement que depuis 4 ans nous n’utilisons plus que le souffre et le cuivre pour contenir les maladies que sont l’oidium et le mildiou. Depuis 3 ans, un organisme certificateur “Qualité France” inspecte et contrôle le respect de cette démarche. C’est donc le millésime 2012 qui sera reconnu pleinement avec la possibilité d’apposer le logo AB sur les étiquettes.

De la vigne à la cave

Après des travaux d’éclaircissage ou d’effeuillage selon les parcelles, et les conditions climatiques ce sont des vendanges saines et en pleine maturité qui sont rapatriées au chai.Le ramassage et le transport font l’objet d’une grande attention.En effet, les vendanges manuelles s’effectuent en cagettes sur des plateaux jusqu’au chai. Après un passage en table de tri, ce sont les tapis qui acheminent les raisins dans la cuve pour mieux respecter cette chaîne du bien et du mieux faire.