Rosé du Domaine Pierre Sourdais, viticulteur à Chinon

Le Rosé

Fruité de type sec mais tendre, il est à boire dans les 2 ans à une température maximale de 10° pour mettre en évidence tous ses charmes.

Nature des sols

L’approche technique est plus importante que l’impact du Terroir.
Nous utilisons deux méthodes : la première, celle du pressurage. Ces vins sont issus de jeunes vignes plus productives pour laquelle la recherche du fruit est privilégiée. La seconde, celle des saignées, provient de vignes plus âgées pour trouver plus de gras et de longueur.

Vinification et élevage

Selon le profil de l’année, les vins obtenus de chacune de ces méthodes seront judicieusement assemblés pour en obtenir le meilleur. Une vigilance particulière sera apportée à la température de fermentation. En effet, pour préserver un maximum de fruits, il est important de ne pas dépasser 18° de température. Des remontages contrôlés sont effectués pour conserver les arômes ainsi que le gaz carbonique naturel, afin d’élaborer un rosé typique et caractéristique de Chinon.

L'oeil, le nez, la bouche

Après une mise en bouteille précoce, c’est à dire vers Février, Mars, ce vin sec de type tendre sera prêt à la consommation. Ses dominantes fruitées, sa rondeur et sa fraîcheur pourront alors vous combler. Dans tous les cas, je vous conseille de le boire dans les deux ans pour bien apprécier ses arômes.

Mets et Vins

En apéritif ou avec des salades d'été, il est indispensable de le déguster à une température de 8 à 10° pour mettre en évidence tous ses charmes.

Même si le Chinon a construit sa notoriété autour du vin rouge, le Rosé, longtemps considéré comme bâtard, retrouve aujourd’hui toute sa noblesse. Il comble le palais délicat des dames et est souvent pour les jeunes, la porte d’entrée vers la découverte du monde du vin.

Commander